© 2023 by Soft Aesthetics. All rights reserved

2980, rue Anne-Hébert à Sherbrooke (Rock-Forest)

 

 

Cours de Yoga Hormonal au féminin

Qu'est=ce que le Yoga hormonal?

Le Yoga hormonal vise à réactiver la production hormonale  d’œstrogènes et de progestérones entourant la période de la périménopause, ménopause et postménopause, en stimulant l'activité endocrinienne et en atténuant de façon très significative (voir complètement) les symptômes reliés. 

La technique accorde aussi une attention toute particulière à la gestion du stress, puisqu'il a été prouvé scientifiquement que celui-ci est très nocif et diminue la production des deux hormones féminines les plus importantes.

Cette approche a été développée en 1992 par Dinah Rodrigues, une brésilienne née en 1927, enseignante de yoga, également diplômée en psychologie et philosophie à l'Université de Sao Paulo.  Elle est devenue maître de cette pratique et est reconnue internationalement.

La physiologie des hormones

Les hormones sont des substances chimiques sécrétées par les glandes endocrines, qui circulent par le sang et transmettent des ordres aux cellules.  Les exercices du Yoga hormonal ciblent particulièrement tout le système endocrinien, mais principalement:

  • les ovaires;

  • l'hypophyse (situé dans le cerveau);

  • la glande thyroïde (situé sur le devant du cou);

  • les glandes surrénales (situées juste au-dessus de chaque rein).

À qui s'adresse le Yoga hormonal?

Ce cours s'adresse particulièrement aux femmes aux alentours de 40 ans et plus, concernées par la périménopause, la ménopause et la postménopause,  mais aussi aux plus jeunes femmes qui sont incommodées par leur SPM, ou celles qui rencontrent des difficultés au niveau de leur fertilité. Afin de prévenir la baisse d'hormones, il est recommandé de débuter la pratique du yoga hormonal dès 35-40 ans.

Le yoga hormonal est contre-indiqué pendant la grossesse, ou en cas de cancer hormono-dépendant (ex: cancer du sein, utérus ou ovaires) ou d'endométriose.

En quoi diffère-t-il de l'Hatha Yoga?

Les postures yogiques ont été sélectionnées de façon très spécifiques pour réactiver la production d'hormones.  De plus, les asanas sont pratiquées de façon plus dynamique.  Elles sont aussi effectuées en combinaison avec des techniques de respirations bien précises (ex: Bastrika K.D.) qui ont une triple action: absorber davantage de "prana" (énergie), activer la circulation par des massages internes, et concentrer l'énergie en différentes glandes ou organes bien ciblés.  

De plus, une séance doit toujours se terminer par une circulation énergétique (exercices spécifiques de relaxation et de visualisation) qui permet d'apaiser le corps, réduire le niveau de stress, et harmoniser les énergies activées par les exercices précédents.

Quels sont les symptômes fréquemment reliés à la ménopause?

  • bouffées de chaleur;

  • sécheresse vaginale;

  • assèchement de la peau (formation de rides et relâchement);

  • altérations de l'humeur;

  • maux de tête et migraines;

  • douleurs articulaires;

  • prise de poids et modification de la silhouette;

  • fonte des masses musculaires et osseuses;

  • instabilité;

  • déprime ou sentiment d'oppression;

  • excès de stress ou de panique;

  • perte de mémoire;

  • diminution de la qualité des cheveux et des ongles;

  • réduction de la libido;

  • syndrome du tunnel carpien; 

  • risque plus élevé d'ostéoporose, de cholestérolémie et de maladies cardiovasculaires.

Le Yoga Hormonal est une approche naturelle et thérapeutique qui, combiné à un mode de vie sain, apporte des résultats très impressionnants.  Certaines de mes élèves remarquent déjà des progrès avec une seule séance hebdomadaire. Cependant, pour un maximum d'efficacité et constater des différences remarquables, les exercices doivent être pratiqués environ 4 fois/semaine.  Une pratique dure environ 45 mns. Lorsque les symptômes désagréables ont diminués considérablement, il est possible de réduire à 2-3 fois/semaine.

Trois phases importantes

Dès les premières menstruations, la production d'oestrogènes et de progestérones croit de façon régulière jusqu'à l'âge  d'environ 30 ans où elle commence déjà un déclin. 

La périménopause débute à l'aube de la quarantaine, et se traduit par un ralentissement du fonctionnement des ovaires et une disparition graduelle de l'ovulation.  Elle se termine à l'arrêt complet des menstruations.

La ménopause se caractérise par l’arrêt définitif du fonctionnement des ovaires, et l'on peut affirmer qu'on se situe à cette période seulement douze mois après la dernière menstruation. Celle-ci se produit habituellement dans la cinquantaine (la moyenne étant 51 ans en Amérique du nord).

La postménopause suit l’arrêt définitif des menstruations; durant cette période, l’organisme tente de s'adapter aux changements physiques résultant des changements hormonaux et recherche un nouvel équilibre.  Au fil du temps, il se produira une disparition graduelle des symptômes occasionnés par les 3 cycles, mais pour certaines personnes, les désagréments physiques peuvent persister.

Références

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now